Les taxis noirs londoniens vers le tout électrique

Les taxis noirs londoniens vers le tout électrique

Le modèle a été lancé dans les rues en octobre afin de lutter contre la pollution des taxis à l’initiative de Transport for London. Il peut ressembler à n’importe quel autre taxi londonien, mais il s’agit en fait d’un tout nouveau modèle électrique.

Le TX a été développé au Royaume-Uni par la London Electric Vehicle Company (LEVC), avec des investissements substantiels de ses propriétaires chinois. La société affirme que le nouveau taxi a une portée électrique pure d’environ 110 kilomètres. Avec l’aide d’un ajout de 1,5 litre d’essence, il peut parcourir jusqu’ à 650 kilomètres.

Une technologie similaire est utilisée depuis quelques années dans les voitures particulières comme la BMW i3, mais c’est la première fois qu’elle est utilisée dans un taxi spécialement conçu à cet effet. Seuls les « taxis à émissions nulles » seront autorisés à partir de janvier, interdisant ainsi à de nouveau taxis  diesel de circuler dans la capitale anglaise.

taxi electrique londresRichard Gordon, directeur commercial de LEVC, a déclaré: « Le véhicule a vraiment été conçu comme un taxi londonien. Leur chargement pourra se dérouler la nuit. Ils auront tendance utiliser l’essence en dehors de Londres et utiliseront l’électrique lors de leur trajets en ville. »

La Transport for London offrira des subventions pouvant atteindre 5 000 euros pour encourager les chauffeurs des taxis diesel les plus polluants à changer de véhicule.

Le chargement rapide mis en avant

Certains conducteurs s’inquiètent du manque de chargeurs rapides pour répondre à la demande. Un chauffeur de taxi parcourt en moyenne 200 kilometres par jour, selon le LEVC, ce qui signifie qu’il devront théoriquement recharger leur taxi dans la journée. Avec 24 000 taxis dans les rues de Londres, il y aura une forte demande de chargeurs rapides, d’ici à ce qu’ils soient tous électriques.

Les autorités de transport annoncent qu’il y aura 300 chargeurs rapides de 50 kW sur les bords des routes londoniennes d’ici 2020, dont 75 seront installés d’ici la fin de l’année. Cela s’ajoute aux unités de charge standard plus lentes.

Tom Callow, de Chargemaster, l’une des entreprises qui a été choisi pour installer des chargeurs rapides à Londres, a déclaré: »Je pense que le taxi aura ce grand effet entrainant et montrera aux opérateurs commerciaux ce qu’il est possible de faire avec un véhicule électrique. L’essentiel est de les maintenir en mouvement et de faire en sorte qu’il y ait des chargeurs rapides dans toutes les zones urbaines. On peut les installer partout où il y a du courant. »

Un investissement chinois de 350 millions d’euros

Le taxi a été développé avec l’aide financière et l’expertise de la société mère Geely. Le constructeur chinois, qui est également propriétaire de Volvo, a investi 350 millions d’euros dans le projet jusqu’ à présent.

Il y a aussi un prix pour les conducteurs. Le TX a un prix catalogue de plus de 60 000€ Mais l’entreprise insiste sur le fait que les économies de carburant potentielles signifient que les conducteurs économiseront de l’argent à long terme.

La portée est toujours un problème, les points de recharge sont toujours un problème, le coût des véhicules est toujours un problème – il y a donc des obstacles à surmonter, mais la vitesse à laquelle les obstacles diminuent  est époustouflante.Alors gageons que le TX n’est qu’un des nombreux nouveaux taxis à propulsion électrique qui devraient être lancés au Royaume-Uni au cours de la prochaine année.

Partager cet article

Publier un commentaire