Dyson dévoile ses plans de construire une voiture électrique d’ici 2020

Dyson dévoile ses plans de construire une voiture électrique d’ici 2020

La société britannique, plus connue pour ses aspirateurs sans sac, affirme qu’elle a l’intention de dépenser 2 milliards sur un projet de création de voiture électrique.

Le chef de la direction de la société, Sir James Dyson, a déclaré aux employés dans un courriel qu’une équipe avait secrètement travaillé sur les plans d’un véhicule tout électrique depuis plus de deux ans. Elle espère lancer son premier modèle d’ici 2020.

L’entreprise s’est engagée à consacrer 2 milliards d’euros au développement de la technologie des batteries à semi-conducteurs pour alimenter des véhicules. Quatre cents ingénieurs s’occupent déjà du projet à son siège social mondial de Malmesbury et Dyson « recrute de manière agressive » pour élargir l’équipe.

Dyson emploie déjà environ 3 500 personnes au Royaume-Uni, et ce chiffre devrait presque doubler dans les quatre ou cinq prochaines années. Dans son courriel au personnel, Sir James a dit que son ambition était de « trouver une solution au problème mondial de la pollution atmosphérique ».

« Nous avons enfin l’occasion de réunir toutes nos technologies en un seul produit », a-t-il déclaré. « Plutôt que de filtrer les émissions au tuyau d’échappement, nous avons aujourd’hui la capacité de le résoudre à la source. » Toutefois, l’homme d’affaires a souligné l’importance de garder les détails de sa voiture secrète. « La concurrence pour les nouvelles technologies dans l’industrie automobile est féroce et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour garder confidentielles les caractéristiques de notre véhicule. »

En effet, de nombreux constructeurs automobiles existants s’orientent également vers les véhicules électriques.

Jaguar Land Rover a annoncé plus tôt ce mois-ci que tous ses modèles seront électriques ou hybrides à partir de 2020, et Volvo a l’intention de mettre en œuvre un plan similaire à partir de 2019.

La tendance est apparue après que le gouvernement anglais ait confirmé son intention d’interdire la vente de nouveaux véhicules diesel et essence au Royaume-Uni à partir de 2040 – dans le but de les retirer complètement des routes d’ici 2050. Les taxis londoniens sont déjà en pleine révolution concernant l’électrique.

Partager cet article

Publier un commentaire